UNION NATIONALE GEM FRANCE

Forum de discussion de l'UNION NATIONALE GEM FRANCE - Fédération des GEMs de France


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

encore un GEM en souffrance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 encore un GEM en souffrance le Ven 4 Jan - 15:59

UNGF
2, Rue de Friedland
13000 Marseille


Madame,
Nous vous avions déjà contacté cet été pour nous faire part de nos difficultés au sein de notre GEM, voici le rappel des faits. Nous profitons de ce courrier pour vous tenir au courant des dernières nouvelles.

Tout avait commencé au printemps 2012, au moment où notre animatrice a vu ses horaires de travail changées par sa Directrice : Madame Simonnet, qui se présente comme la directrice de l’animatrice, la marraine du GEM mais aussi la seule gestionnaire de la subvention des ARS. L’animatrice a déjà dû prendre une pause le midi, obligeant non seulement aux adhérents de ne plus manger au GEM ensemble, mais de devoir partir du GEM au moment de la pause de l’animatrice ; de plus elle ne pouvait plus travailler le samedi soir après 20h, ce qui nous empêchait de faire nos soirées : anniversaire, soirée à thème... t’en priser par les adhérents et cela depuis plus de 2 ans. Toutes ses décisions ont été prises sans que les adhérents aient été tenus au courant, pourtant, nous avons tenté plusieurs fois de contacter Madame Simonnet pour organiser une assemblée générale en sa compagnie ; nous n’avons jamais réussi à l’avoir personnellement au téléphone, nous avions toujours un intermédiaire et toutes les dates proposées ne convenaient pas à Madame Simonnet qui n’a jamais voulu nous donner une date, où elle pouvait venir. L’animatrice de son côté n’avait pas plus de contact avec sa Directrice et ne la voyait jamais.
En juin, les choses se sont aggravées, l’animatrice à appris lors d’un repas du personnel à son ancien travail, au foyer : la résidence de la Dhuys, filiale de la CPRH, où Madame Simonnet est la Directrice, qu’elle allait réintégrer le foyer au mois de septembre, car il n’y avait pas de subvention pour 2012. Nous avons été contactés ultérieurement, environ une dizaine de jours plus tard (période pendant laquelle l’animatrice a été tenue de ne rien nous dire), par Madame Simonnet, pour nous voir tous ensemble au sein du GEM. Etant donnée nos nombreux coup de fil pour la voir nous pensions que ce rendez-vous était dû à nos demandes répétées et que nous allions enfin savoir pourquoi le planning de l’animatrice avait été changé. Mais cette réunion ne s’est pas passée comme prévue, nous avions préparé plein de questions mais nous n’avons pas pu les poser, trop choqués par ce que cette dame nous a dit à savoir que l’animatrice était licenciée du GEM et que le préavis de la location avait été déjà donné à l’agence.
Suite à cette annonce est malgré un préavis de 3 mois, il a été demandé à l’animatrice de vider l’appartement dans lequel nous étions avant ses vacances d’été, soit la dernière semaine de juillet, nous avons donc passer les trois dernières semaines à déménager pour se retrouver héberger provisoirement dans la salle de réunion du SAVS de Lagny-sur-Marne ; on ne nous a pas autoriser à tout ramener et il a fallu se débarrasser de beaucoup nos biens.
Depuis les choses ne se sont pas arrangées une nouvelle animatrice a été embauchée sans que nous soyons consulté (et le poste n’a pas été proposé à notre ancienne animatrice), mais plus à temps plein comme avant, et un tout petit local de 25 m carré (contre plus de 75m carré précédemment)a été loué avec l’argent de l’année 2012, car l’argent est bien arrivé et du même montant que
l’année 2011 soit environ 57000 euros, comme les GEM de Seine et Marne.

Et malgré nos différentes démarches nous ne savons toujours pas comment est utilisée la subvention, puisque Madame Simonnet refuse de nous donner les comptes et nous dit que si nous continuons à faire ses demandes, elle ira porter plainte contre nous pour diffamation. En effet, Le Président de l'association a été reçu seul, par Madame Simonnet et la Chef du service du SAVS, auquel il appartient, après vous avoir contacter. Etant donner qu'il a essayer de vous joindre et différents organismes, pour défendre nos droits, celles-ci l'on menacé de porter plainte, si il continuait ses démarches. Sans compter qu’au moment du déménagement, elle nous a obligé à nous séparer de nos biens, la plus part avait été donnés par des adhérents et famille d’adhérents, notre frigo a été soit disant vendu à un usager mais se trouve dans la cuisine du SAVS. Ou bien encore on refuse qu’on mette notre télévision, qui se trouve au SAVS , dans le nouveau local, car le local est trop petit. Plus aberrant nous avions remarqué que nos bien et matériels surtout les meubles on été distribués par des inconnues . Etc…


Bien sûr il n’est toujours pas question que nous organisions, des fêtes comme nous le faisions deux fois par mois, avec l’ancienne animatrice qui n’a jamais voulu quitter son poste et à qui on refuse de devenir bénévole au prétexte que cela va gêner la nouvelle animatrice.
De plus nous avons une inquiétude, car l’animatrice faisait tous les ans le rapport d’activité avec notre aide, mais cette année comme elle a été licenciée, elle ne pourrait pas le faire et nous ne savons pas qui va faire ce rapport : La secrétaire du SAVS, qui a remplacée l’animatrice à partir du mois de septembre et qui répondait au téléphone quand les adhérents n’étaient pas présents et qui notait les effectifs, mais restait dans son bureau, ou bien l’animatrice qui nous a été présenter le 1e décembre, et qui ne sait rien de ce qui s’est passé dans l’année ? Comment expliquer la baisse d’effectif, dans ce rapport, depuis dans un premier temps, au printemps avec l’arrêt des soirées et dans un deuxième temps avec la baisse des horaires d’ouverture ? En effet quand nous avons été hébergés au SAVS et pour ne pas déranger le fonctionnement du service, le local était ouvert aux adhérents que 3 heures, 3 après-midi par semaine seulement contre 35 heures par semaine avec l’animatrice qui nous laissait les clefs quand elle ne pouvait pas ouvrir, sachant que les horaires de 14h à 17h, le lundi, mercredi et jeudi, ne correspondaient pas du tout aux horaires et jours ou pouvaient convenir les adhérents, car un bon nombre d’entre nous travaillent ou se rendent à l’hôpital de jour.



Actuellement, la nouvelle animatrice refuse toutes notre proposition, nous ne pouvons plus faire ce que nous faisions avant: les sorties, les soirées, la télévision, karaoké, repas, le contact ne passe pas, La fréquentation est nulle, le lieu de vie est devenu mort, les soirées ne peuvent plus avoir lieu car la fermeture à lieu au plus tard à 18h. Les horaires sont très restreintes ce qui nous empêche, de nous retrouver comme avant. Nous avons un mauvais contacte avec l'animatrice et ne peut pas nous aider car elle a des difficultés pour s'exprimer en français.

Nous ne demandons rien de plus que de connaitre la gestion de la subvention, même si nous ne sommes pas encore près à gérer l’argent seul encore et de retrouver notre animatrice qui n’a jamais voulu démissionnée.
Nous voulons débloquer la situation, malgré nos lettres et requêtes auprès de la direction, nous n'avons toujours pas gain de cause et nous avons l'impression d'être désarmé, et impuissant fasse à la situation. Dans l'histoire, nous avons tout perdu, à quoi bon ré-ouvrir un GEM, et dépenser un budget, si personne ne peut en profiter. Nous nous sentons comme de pauvres handicapés à qui on le fait bien comprendre.

Monsieur le Président de l’Embellie, Eric Bartoli
Monsieur Le Président du CA, Quentin De Susanne
Et les adhérents.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: encore un GEM en souffrance le Ven 4 Jan - 23:22

j'ai vraiment eu l'impression en vous lisant, que vous évoquiez Le Gem où je suis salarié...
Désormais, ça devrais s'arranger avec nos nouveaux gestionnaires qui nous ont fait déménager dans des locaux plus petits ainsi que d'embaucher une jeune coordonatrice éducatrice spécialisé sans demander l'avis à qui que ce soit... mais ça va s'arranger qu'ils disent... ça va s'arranger...

"Madame Simonnet refuse de nous donner les comptes et nous dit que si nous continuons à faire ses demandes, elle ira porter plainte contre nous pour diffamation. "
c'est tout simplement honteux de plus qu'il s'agit d'argent public.
et l'ARS trouve ça normal que le CA n'est pas accès à ces comptes ?? scratch

dommage puisque vous aviez l'air de vous y plaire dans ce Gem avec cette ex animatrice, mais encore une fois, on vous a pas demandé votre avis pour décider de son sort, ni du reste de l'organisation de VOTRE GEM..

c'est du vécu pour moi.. et un pré-sentiment d'avenir aussi...

J'espère que vous serez entendu ici mais surtout aidé.

Salutations

Voir le profil de l'utilisateur

3 Courage... le Ven 11 Jan - 8:56

Le Gem de Lyon vous souhaite beaucoup de courage dans l'épreuve que vous traversée, peut être devriez vous demander une aide à l'ARS, dans chaque agence de l'ARS il y a un médiateur qui pourrai peut être vous aider à régler ce type de conflit.

Peut être devriez vous également réfléchir tous ensemble a plus d'autonomie afin de pourvoir organiser vos repas ou soirées sans la présence d'une animatrice

bien cordialement
Jean dominique
Chargé de comminication du gem Arlequin


Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: encore un GEM en souffrance le Ven 11 Jan - 21:02

jeando a écrit:pourvoir organiser vos repas ou soirées sans la présence d'une animatrice
Chez nous, à Grenoble, ça fonctionne comme ça depuis quelques temps déjà et ça fonctionne très bien comme ça ! Tout le monde y trouve son compte, y compris nos 2 coordinatrices salariées...

Voir le profil de l'utilisateur http://gemlerecoin.free.fr

5 C'est facile ! le Ven 12 Avr - 10:42

Cher Chrsistophe,

Madame Simonnet bluffe ! Mais toi, tu ne dois pas bluffer...il faut porter l'affaire en justice !
Dépose une plainte près le tribunal compétent, ici, cela relève de la correctionnelle !
Et puis n'oublie jamais : plus c'est gros et plus ça passe !

Amicalement.

Un ancien fondateur de Gem qui a jeté l'éponge et se sent bien mieux depuis qu'il n'est plus dans ces pompes-à-fric !

Laurent Pelissier.

Voir le profil de l'utilisateur

6 GEM L'EMBELLIE le Ven 12 Avr - 19:15

Bonjour à tous,
Etre traités de cette façon dans un GEM qui se nomme l'EMBELLIE, c'est un peu paradoxal.

Monsieur le Président, nous allons vous aider. Tout d'abord ci-joint l'invitation à l'Assemblée Générale de l'Union nationale GEM-France dont vous n'avez certainement pas entendu parler bien que nous l'ayons envoyée à votre GEM et durant laquelle nous allons lire en tribune les différents témoignages comme le vôtre.
En effet, il faut que les illégalités et les maltraitances provenant de professionnels envers les usagers adhérents et responsables associatifs dans les GEM soient connues.
Malheureusement votre cas n'est pas unique.

Nous nous apercevons de faits ahurissants : un grand nombre des professionnels gérant les GEM n'ont même pas pris la peine, et donc n'ont proposé aucune lecture collective, de prendre connaissance du cahier des charges !

Il y a pire : des Agences Régionales de Santé (ARS) alors qu'elles sont responsables de l'attribution des subventions ne l'ont pas lu non plus !

Comment repérer les dysfonctionnement dans ce cas ? Comment assumer la mission des professionnels et des institutions locales qui est d'AIDER, de SOUTENIR, les usagers dans les GEM ?

Nous constituons un dossier qui ira aux plus hautes autorités en charge des GEM. Parce que cette situation, si nous n'y remédions pas, aboutira à la disparition des GEM tels qu'ils ont été conceptualisés et l'on verra à la place des structures tout à fait banales dans lesquelles les usagers seront considérés, à l'habitude, comme des incapables et des assistés !

Comme nous l'avons déjà fait avec des résultats nous porterons ces situations à la connaissance des plus hautes autorités institutionnelles en responsabilité des GEM.

Nous devons préserver l'originalité des GEM.
Nous devons combattre cette tendance à banaliser chaque dispositif nouveau en les passant à la moulinette de l'économie d'échelle, de la mutualisation entre les mains des marchands du handicap de tous les dispositifs créés au bénéfice des usagers.


Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: encore un GEM en souffrance le Ven 12 Avr - 21:36

@ Laurent Pelissier

Merci de votre attention mais je ne fait que reprendre une phrase du post de Maïtena en ce qui concerne MMe Simmonet.

Mon collègue a jeté l'éponge lui aussi il y a un an.. moi je ne lâcherais pas tant qu'ils ne m’auront pas viré... à moins que je trouve une place ailleurs d'ici là..

et je reprend à nouveau une phrase de Maitena dans son dernier post
Il y a pire : des Agences Régionales de Santé (ARS) alors qu'elles sont responsables de l'attribution des subventions ne l'ont pas lu non plus !


c'est notre cas, hier, la 1ère rencontre ARS-GEM-Parrains-Gestionnaire-Animateurs depuis la création du Gem, a eu lieu.
Malgré "les prises" au dépourvu pour réunir le CA au complet, le président a pu évoquer toutes (ou presque) les anomalies de fonctionnement. Il était en possession de la circulaire où toutes les anomalies étaient surlignés. Je peux vous dire que prêt d'une ligne sur deux l'était..

Il a su argumenter et faire ouvrir les yeux aux "responsables", soit: l'ARS et ceux qui prétendent être les gestionnaires-employeurs, pour ne pas dire "décideur".

Quant à moi, j'ai été rappelé 3 fois à l'ordre par l'ARS.
-Celui ci m'a rappelé que je suis censé d'être salarié des gestionnaires et non du GEM.
-Que je n'avais pas à parler à la place des adhérents lorsque que j'ai évoqué le fait de nous avoir fait déménager dans des locaux qui n'étaient pas en état de nous accueillir (post supprimé mais que je comptes rééditer prochainement).
En effet, après m'avoir fait déménager (moi et qqs adhérents volontaires) tout notre matos, pour ne pas dire mes "outils de travail", ce 31 novembre 2012, nous allons enfin investir ces nouveaux locaux la semaine prochaine et retrouver nos activités normales...
-Et bien sûr, j'ai bondi quand l'ARS a tenu les mêmes propos que nos anciens "gestionnaires employeurs parrains", c'est à dire que pour lui, les adhérents ne sont pas là pour rester au GEM, que le CA devait presque régulièrement changer.. que c'était un "tremplin".
En effet, peut être que le GEM est un tremplin pour certains, mais j'ai en effet bondi en rétorquant qu'il ne fallait pas généraliser.. pour certains c'est un tremplin, certes.. on les a aidés à retrouver du travail, à reprendre confiance en eux, à faire des démarches, mais pour d'autres à qui ça fait plus de 20 ans qu'ils sont sous "soins", pour ne pas dire "camisole chimique", et de ce coup ne travaillerons plus jamais de leur vie, comment le GEM peut leur servir de "tremplin" ?? ou encore ceux qui ont des activités thérapeutiques, sont travailleurs handicapés et ceux qui ont toute leur "tête" et qui viennent simplement pour rompre l'isolement..
Même moi, pourtant salarié à plein temps, j'ai du mal à m'inscrire dans des associations sportives, artistiques ou autres.. alors pour ceux qui touches l'AAH....
J'ai cru que j'allais quitter cette rencontre puisque on ne me laissé par finir mes phrases, à quoi bon être invité à ce genre de réunion si c'est pour se faire mettre à l'écart ???

Donc, grâce au président qui a su être crédible en argumentant chaque faits, décisions.. l'ARS a demandé un délai de 3 mois de réflexion (soit pour juillet), afin de lire la circulaire, de rencontrer d'autres GEM et leur fonctionnement, et d'étudier un peu plus notre cas.

Je croyais rêver, enfin ils vont lire la circulaire, enfin ils vont s’intéresser à nous (le GEM et ses employés)???
ils vont s'intéresser aux fonctionnements des autres GEM ?? faut il encore qu'ils se renseignent sur le fonctionnement de l'unique GEM de son département... et pourvu qu'ils ne visitent pas un des 290 GEM encore trop chapeauté par des institutions...

Enfin ils vont ouvrir les yeux?? se rendre compte des dérives et des abus que le GEM a pu subir depuis sa création ?? que l'ARS doit venir à la rencontre des animateurs et non pas se délaisser d'eux en rétorquant que nous sommes de "simples employés" des "parrains gestionnaires décideurs"..

vivement Juillet... et vive les conflits..
en effet, si j’avais suivi le même chemin que mon collègue (soit démission)à faire "l'anguille" ou encore "l'andouille", jamais l'ARS n'aurais été au courant de l'insalubrité de nos anciens locaux, et désormais de certaines dérives qui compromettes le bon fonctionnement d'un GEM, au profit de .... (??)
Merci à Maïté qui a su venir en soutien, notamment auprès des membres du CA et du président de ce GEM en parti.

Voir le profil de l'utilisateur

8 gem L'Embellie le Ven 12 Avr - 21:44

Donnez nous l'adresse perso du pdt sur le mail :
unionatgemfrance@gmail.com
et nous vous enverrons par mail ou par courrier postal l'invitation à l'AG de UNGF.
A bientôt.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: encore un GEM en souffrance Aujourd'hui à 3:47

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum