UNION NATIONALE GEM FRANCE

Forum de discussion de l'UNION NATIONALE GEM FRANCE - Fédération des GEMs de France


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Assemblée Générale de l'Union nationale GEM-France à Marseille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Les mercredi 23 et jeudi 24 Mai prochains, le rassemblement annuel des GEM adhérents et visiteurs aura lieu cette année à Marseille.
Convocation et doc soc seront bientôt sur ce site.
Plusieurs problèmes de fond sont à l'ordre du jour des débats.
- revalorisation de la subvention
- date commune de mise à disposition des fonds
mais surtout : combien reste t'il de GEM ?
Pour commencer de les répertorier il convient d' énumérer d'abord quelles sont les caractéristiques qui en définissent le concept voulu par la loi et, parait-il par les instigateurs.
Est un Groupe d'Entraide Mutuelle la structure qui :
soit
- a été mise en place par une association d'usagers constituée avant 2005,
soit
- créé par une association d'usagers constituée à cet effet,
soit
- remise entre les mains d'une association d'usagers prenant le relai d'un parrain ayant aidé à sa mise en route.
et de toute façon gérée, administrée, animée :
soit
- par l'association d'usagers qui l'a créé où qui a pris le relai du parrain-gestionnaire
soit
- en collaboration avec le parrain et/ou le gestionnaire comme le prévoit le nouveau cahier des charges, à propos : de l'usage des fonds, de l'embauche et du licenciement, du choix des activités, de l'administration logistique et financière du GEM.

Les structures ne fonctionnant pas ainsi ne sont pas des GEM.

L'arrêté de juillet 2011 accompagnant le nouveau cahier des charges impose deux missions aux ARS :
- visiter les GEM sous leur responsabilité
- accompagner les GEM en difficulté pour les aider à trouver des solutions.
Il est prévu que lorsqu'une structure ne correspondra pas ou plus aux critères la caractérisant en tant que GEM il y aura dénonciation de la convention de financement et orientation vers d'autres financements adaptés à son action.

Il s'agit de questions fondamentales.
Les GEM vont ils disparaître au profit d'énièmes structures médico-sociales en complément de celles déjà existantes ?
ou bien allons nous, en prenant tout notre temps, consolider les Groupes d'Entraide déjà existants et aider à la construction d'autres GEM sur le territoire, et conserver ce concept français si original que les usagers en ont fait ?
Il y a de trop nombreux incidents générés par les ambiguités que les pouvoirs publics ont laissé s'installer.
Des association d'usagers constituées dans des GEM créés par des parrains, se voient interdire d'occuper les locaux dans lesquels elles se sont investies et activées pendant deux, trois ans, au prétexte que le Conseil d'Administration et le Bureau associatifs demandent au gestionnaire la reddition des comptes et leur participation aux décisions les concernant dans le GEM.
GEM-France rassemble essentiellement les GEM "historiques " comme l'on nous appelle dans les ministères, les petits GEM gérés et actionnés par les seuls usagers. Les vrais GEM.
Nous sommes trente cinq GEM adhérents rassemblés dans GEM-France constituée par des responsables de terrain, des usagers actifs. 35 sur une soixantaine d'historiques, une soixantaine d'historiques sur 340 ! Autrement dit : peanuts.
Nous allons disparaître, écrasés par les organisations institutionnelles qui se sont constitué des panoplies de dispositifs au "profit" du handicap
et dont certaines ne respectent ni les usagers, ni les lois, ni les arrêtés, ni les cahiers des charges.
La plupart de ces mastodontes adhèrent à l'organisation crée par les parrains, eux-mêmes initiateurs et gestionnaires de ces "GEM-Canada-Dry" d'où nous parviennent trop souvent des plaintes d'usagers déconsidérés.

Le sort des GEM est de la responsabilité à la fois des pouvoirs publics qui doivent être en cohérence avec leurs politiques sur l'autonomie et le rétablissement des usagers et des usagers eux-mêmes dont il faut bien reconnaître qu'ils sont représentés par des organisations dont les actions ne correspondent souvent ni à leurs aspirations légitimes ni aux nécessités du moment.
Pour nous rejoindre à l'Assemblée Générale de Mai à Marseille et en avoir tous les renseignements reportez vous aux personnes et aux téléphones indiqués sur ce site.
Bien amicalement
maïté

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum