UNION NATIONALE GEM FRANCE

Forum de discussion de l'UNION NATIONALE GEM FRANCE - Fédération des GEMs de France


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

FORMIDABLE : 49 personnes ont lu ce message,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Mais personne n'y a répondu !
Nouveau titre :
DIALOGUER, S'ECOUTER, S'UNIR.
Force est de constater que les besoins sont identifiés à partir des différentes sortes de GEM existant sur le territoire. Il serait en effet navrant que nous devenions des "garderies" faute d'un financement évolutif qui tienne compte de la réalité des coûts, des services rendus, des économies faites sur les budgets de la Santé, et de l'évolution à la fois des activités dans les Groupes d'Entraide Mueulle mais aussi de l'évolution des salaires des animateurs.
Comment faire pour être entendus ?
Lancer unilatéralement une pétition avec des chiffres qui ne tiennent pas compte des spécificités de fonctionnement disparates des différentes catégories de GEM, sans se concerter autrement que d'après son clocher n'est pas la bonne solution.
Faire remonter aux instances "historiques " c-à-d aux trois parrains institutionnels n'est pas non plus la bonne solution puisqu'ils n'ont jamais été efficaces jusqu'à présent comment présager qu'ils le deviennent !
Il y a bien cette instance, le CNIGEM, actuellement présidée par un psychiatre en total désaccord avec les injonctions du dernier cahier des charges.
Et puis, il y a ce forum, cette Union, qui s'est crée pour rassembler les responsables du terrain où s'expérimente le concept des GEM.
Notre sigle plait à présent à beaucoup de personnes et nous voyons régulièrement des GEM de France ici et là.
Le résultat c'est la confusion.
La confusion la plus totale et le découragement.
Nous avons, tous les membres du CA de UNGF, des relations permanentes avec des GEM d'un peu partout et les premières choses qui ressortent sont :
- d'abord une récrimination vis à vis des parrains très insoucieux et insouciants difficiles à joindre pour ceux qui répondent,
- une demande d'informations sur tous ces sigles où l'on se perd.
Identifions nous. Parlons nous. Concertons nous sur les demandes prioritaires et allons ensemble porter nos propositions via les responsables politiques qui président à nos destinées.
Un local de 75/80 M2 se loue à Paris entre 2 et 3 000 euros par mois, un GEM rural aura une maison pour trois fois moins cher. Les animateurs des GEM-autogérés sont payés à peine plus que le SMIC avec des conventions collectives à minima parce que souvent ils se forment au métier d'animateur par leur pratique dans le GEM et, au bout du temps, un passage en institut de formation professionnelle pour l'obtention d'un diplôme d'Etat de droit commun.Tous les GEM ne sont pas ouverts au public 35h par semaine dont un samedi ou un dimanche et chaque jour de la semaine.

Autrement dit : il faut que la subvention soit proportionnelle à l'activité et à la réalité de fonctionnement spécifique d'un GEM à un moment T.
Nous sommes d'accord que 75 000 euros six ans après pour une ouverture de 35h semaine avec deux temps plein prenant un charge 15 à 20 personnes jours et organisant des activités intelligentes et demandées : CELA NE SUFFIT PLUS !

Autre problème de fonds : les ARS ! Il y a encore aujourd'hui des GEM qui n'ont toujours pas reçu leur subvention 2011 ! qui ne peuvent plus payer les salaires de leurs animateurs, ni offrir un accueil convivial, qui sont en retard de loyer et de règlement des charges sociales et que leur banque asticotent au sujet du règlement du découvert.
Est-ce admissible ?
Dans plusieurs régions l'organisation interne des ARS n'est pas complètement achevée, les nouveaux personnels ayant la charge des GEM - déclassés de la COhésion Sociale où ils étaient très bien pour passer dans le classement médico-social- ne sont absolument pas formés et n'y connaissent rien aux GEM.

Nous avons de la matière, et comme on dit " du pain sur la planche ".
Alors, s'il vous plait les amis pétitionnaires allez sur notre site, appelez nous, rencontrons nous, accordons nos violons et jouons ensuite si possible une partition commune.

L'Uniona nationale GEM-France est à présent reconnue aussi bien par la DGCS que par la CNSA, nous ferons partie du Comité de suivi des GEM bientôt nous l'espérons et nous pourrons argumenter depuis le terrain.

Bien amicalement.
maïté ARTHUR
Présidente UnG-F

Voir le profil de l'utilisateur

2 formidable !! le Dim 13 Nov - 21:10

Je figure parmi les 49 personnes qui ont lu ce message et oui, je n’ai pas répondu.
Je reconnais mes torts. Mais que dois-je faire ?
Je suis isolé à Strasbourg
Je n’ai que peu d’informations sur ce qui se passe à Paris.
J’ai déjà du mal à comprendre ce qui se passe à Argos dont je suis administrateur. Alors oui je pose cette question QUOI faire ? Embarassed Embarassed

Voir le profil de l'utilisateur http://www.psy-aube.net

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum